Les espèces du genre Saintpaulia

Les principaux sites où fut trouvée la violette africaine

 

Les plantes d'origines furent trouvées en Tanzanie et au Kenya. La plus forte concentration de ces espèces se trouve sur les Montagnes Est et Ouest d'Usambara près du mont Kilimandjaro en Tanzanie. Seulement quatre d'entres-elles furent trouvées au Kenya.

 

Ces plantes d'origines poussent à une altitude pouvant varié du niveau de la mer et jusqu'à plus de

6 000' d'altitude.

 

Toutes les espèces du genre Saintpaulia ont des fleurs simples bleues, parfois très foncées. Quelques-unes possèdent des fleurs lavande très pâle à moyen. Parmi elles, trois possèdent une fleur presque blanche aux pétales du haut mauve. Et fait étrange, ces trois plantes se retrouvent dans la même région plus au sud sur les montagnes de Nguru et de Uluguru. Il s'agit de :

 

S. inconspicua

Signification du nom : qui passe inaperçue (faisant référence aux fleurs).

Altitude : entre 1 300 et 1 400 m (4 500')

Année de découverte : 19 décembre 1932 par H. J. Schlieben / 18 décembre 1934 par E. M. Bruce

 

On possède peu d'information sur cette espèce et il n'en existe aucune en culture. S. inconspicua est l'une des nombreuses espèces sur notre planète a avoir disparue complètement lors de la 2e Guerre mondiale.

 

N'ayant pas été en mesure de mettre la main sur une photo de cette plante, j'ai tenté de faire une illustration le plus fidèlement possible à partir de la description faite par Burtt et de la planche de spécimen qui m'a été envoyé par l'Herbarium, LibraryArt & Archives du Royal Botanical Gardens, Kew.


S. goetzeana

Signification du nom : en l'honneur du premier collectionneur,

W. Goetze

Altitude : entre 4 300' et 6 000'

Année de découverte : 1898 par W. Goetze

 

Cette toute petite rampante fait rarement parti des collections d'amateurs de violettes africaines. Elle est particulièrement difficile à cultiver sans doute à cause de l'altitude élevée de son environnement naturel.


S. pusilla

Signification du nom : très petit

Altitude : entre 3 900' et 5 900'

Année de découverte : 1900, par A. Engler

 

Autre petite espèce que l'on a cru perdue à jamais. Fort heureusement, on a retrouvé quelques populations il y a quelques années de cela. On n'en connait pas encore en culture domestique.

 

La photo ci-contre m'a été offerte par Charlotte Lindqvist.

(© Tous droits réservés)